Rocket League : Une version Xbox One prévue pour le 17 Février !


Véritable succès de l’été 2015, le jeu de Psyonix, Rocket League arrive sur Xbox One le 17 février vie ID(at)Box (plateforme sur Xbox One permettant aux studios indépendants de publier leurs jeux sur la machine de Microsoft) alors qu’il n’était disponible « que » sur PC et PS4. Cette news est une occasion parfaite pour vous présenter le jeu et surtout pour vous convaincre de craquer pour ce dernier.


Qu’est-ce que Rocket League ?

Malgré le succès que le jeu a pu rencontrer l’année dernière, il est possible que certains d’entre vous ne connaissent que vaguement le concept du jeu, ou bien pas du tout.

Le principe du jeu peut se résumer très rapidement : « Du foot avec des voitures télécommandées ». En effet, le jeu est un match entre deux équipes comportant un nombre de joueurs dépendant du mode de jeu (de 1 à 4) dont l’objectif est de marquer dans le but adverse, comme un match de football classique, mais à l’aide de leur véhicule. Cependant, les voitures peuvent collecter du turbo sur le terrain qui leur permettra d’effectuer des frappes plus puissantes (en arrivant plus vite sur la balle) ou bien, pour les plus expérimentés, de s’envoler afin de toucher le ballon avant les adversaires, alors que celui-ci est dans les airs !

20151028_rocketleague_mutators_01_hdLe jeu propose le mode « normal », qui sont tout simplement des matchs avec des équipiers inconnus (ou bien avec vos amis) contre des adversaires en ligne. Vous pourrez également retrouver un mode compétitif, qui vous permettra de gagner des points (et d’en perdre) dans le classement mondial. Il y a aussi les matchs privés, pour vous affronter entre amis, et en ligne : ce mode propose également le « mutateur », qui permet de changer les caractéristiques du match, par exemple moins de gravité, du turbo infini ou pourquoi pas un ballon cubique ! Pour finir, le jeu reste convivial avec un mode écran splitté, plus adapté aux consoles pour jouer en local entre amis lors de vos soirées pizza !

Qui dit voitures dit customisation (tunning pour nos amis du Nord), et là vous allez être servis ! Carrosserie, peinture, chapeaux, jantes, antennes, tout y passe ! Et si ce n’est pas assez pour vous, il y a toujours les m22987278610_ef4654323c_zises à jour gratuites ainsi que les DLCs, pour les plus « fortunés » (ils restent tout de même abordables, avec un maximum de 5 euros). Cependant, quantité ne veux pas dire qualité et il se peut que la majorité des objets paraissent un peu kitsch pour ceux désirant un véhicule aux allures plus classieuses.

Psyonix, les développeurs organisent également parfois des événements, comme l’événement « Mad Max » qui ajouta une map désertique et cet hiver l’événement qui permettait de jouer avec un palet, sur un terrain glacé. Pour ce qui est des autres maps, seul l’aspect esthétique change, les caractéristiques sont les mêmes. Mais depuis peu, un mise à jour a rajouté le « Rocketlabs » qui permet aux joueurs de tester les maps en beta, qui sont assez spéciales ; terrain en forme de rond, rampes sur les côtés, but séparé en deux, etc.

Pourquoi c’est bien ?

Je me doute que certains d’entre vous restent sceptiques, tout comme je l’ai été lors de la sortie du jeu, avant de l’acheter. Pour être honnête, pour moi, mélanger le foot et les voitures me paraissait de loin une idée à l’ambiance un peu « beauf ».

ce3bc86f776da796c5577c349611c713535049e3.jpg__0x1500_q85

Le fameux terrain « Mad Max »

Malgré tout, derrière cette idée toute simple, se cache des mécaniques de jeu, comme le jeu aérien qui demandera de l’entraînement, contrairement aux manœuvres sur terres auxquelles on s’habitue très vite. C’est ici que se trouve le principal intérêt du jeu : la courbe de progression qui rend addict et procure une certaine satisfaction lors de l’exécution d’actions spectaculaires (renforcée par les ralentis).

Ensuite, le jeu est très soigné. Je suis certain que si vous donnez ce jeu à une personne qui n’en a jamais entendu parler (ça va être dur à trouver …), il ne pourra pas deviner que c’est un jeu indé : l’interface est soignée, les serveurs stables, il y a souvent des actus (MàJ, sorties de DLCs, events …), etc.

On pourrait lui trouver encore des qualités, mais je pense qu’il est tant d’aborder le défaut principal du jeu : la lassitude. Certes, le jeu est travaillé, certes il y a des fonctionnalités, mais à un moment, comme tout jeu on en a marre. Je pense donc que ce jeu est un jeu qui se joue par périodes, et surtout avec des amis !

Pour ceux que j’ai réussi à convaincre, le jeu est dispo sur PC, PS4 et bientôt Xbox One …

 

Laissez un commentaire