Harry Potter, L’exposition : Une idée de sortie sympatoche


Lors de mon voyage a Paris, j’ai pu me rendre dans le bébé de Luc Besson (se rendre dans un bébé, c’est glauque …) : La Cité du Cinéma. En ce moment, et jusqu’au 6 septembre, une exposition sur ma série de films préférée est présentée : Harry Potter.

Organisé, le maître mot.

Après m’être tapé la « corvée » parisienne (le métro), j’arrivai à Saint-Denis, une petite ville aux portes de Paris. Le fait d’être écarté de l’agitation de la capitale est une bonne chose. Déjà, il y a moins de monde, ce qui estP1010631 très appréciable quand vous ne supportez pas, comme moi, de faire beaucoup de file d’attente.

L’exposition est organisée sous forme de séances. Il y a un nombre de places limitées, et la visite se fait en groupe. C’est une très bonne idée, cela évite un trop grand nombre de personnes dans les couloirs du « musée ». Une fois mon billet acheté, je m’engageai dans la file.

Première étape : la photo souvenir. Pour aider les gens à patienter avant l’ouverture des portes de l’expo’, en plein milieu de la file se trouvait une sorte de stand ou l’on pouvait se faire prendre en photo devant un fond vert, une baguette à la main. Une fois cette formalité passée, je me redirigeai dans la file.

Et finalement, les grandes portes s’ouvrirent, et je m’engouffrai dans une salle sombre, éclairée grâce à des (fausses) bougies. Une demoiselle nous accueilli, habillée  d’un uniforme de Gryffondor. A sa droite, se trouvait le fameux choixpeau. Après nous avoir souhaité la bienvenue, elle demanda des volontaires pour les attribuer à leurs dortoirs.

Par la suite, nous nous dirigeâmes dans une autre salle, ou se trouver des sept écrans, avec chacun une affiche de chaque film dessus. Cette salle consistait à récapituler les sept volets de la saga avant l’exposition, c’était une sorte de remise à niveau pour ceux qui auraient manqué des épisodes.

Entrez dans les décors des films !

Après cette séance cinéma express (a peu près cinq minutes), nous arrivions devant la chose la plus impressionnante de l’exposition. Le Poudlard Express. Une fois le quai passé, nous accédions au cœur de l’exposition. Pour faire simple, cette exposition est composée de décors (comme la Cabane d’Hagrid), de costumes, d’objets (baguettes, grimoires) et de statues de certains personnages (Dobby par exemple). Le tout reste dynamique avec, à certains endroits, des écrans repassant des passages du films. Sur votre route, vous pourrez aussi trouver de petits atelier comme « l’arrachage de mandragores ».

Plutôt que de continuer à vous raconter ma visite, ce qui prendrait beaucoup de temps étant donné la quantité de pièces exposées, je vous laisse admirer ces quelques photos qui vous donneront envie à coup sur d’aller à la Cité du Cinéma.

NB : Les flash ne sont malheureusement pas autorisés, pour éviter d’abîmer les pièces exposées, Quelques photos sont donc un peu sombres.

P1010669P1010652 P1010647

P1010679P1010657P1010666

 

La dernière étape : La boutique

Une fois toutes les pièces de l’exposition explorées, il restait une seule étape : la boutique.P1010683

Cette dernière restait dans l’esprit des films avec à l’entrée une réplique du « mur de baguettes » de la boutique Ollyvander’s ou les sorciers achètent leurs fameuses baguettes.

Comme toute boutique souvenir qui se respecte, une tonne d’articles est disponible. En passant par les t-shirts, les dragées Berty Crochue, les posters, les baguettes, les écharpes et bien d’autres.

Malgré l’abondance de produits disponibles, il y a un hic. Le prix.

Malheureusement, les tarifs sont excessifs par rapport à ceux pratiqués sur Internet. Une carte du Maraudeur pour 42 euros, des baguettes à 45,  et des bonbons à plus de 5 euros.

La faute à quoi ? Probablement au fait que ce sont des produits sous licences. Mais il faut également faire marcher le « musée » !

En conclusion …

A un prix d’entrée tout à fait raisonnable, cette exposition saura ravir ceux qui ont apprécié les films. Les plus jeunes ne s’ennuieront pas, grâce aux petits ateliers disséminés dans l’expo’. Les plus grands pourront retrouver tous les petits détails des films, comme les objets (grimoires, costumes).

Si vous n’habitez pas loin ou que vous êtes en vacances à Paris, allez-y, ça vaut le coup.

Laissez un commentaire